L'event a été lancé ici

Partagez|

Les Réfugiés (3/3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: Les Réfugiés (3/3) Ven 5 Juin - 2:41

Les Réfugiés
immigrant song
pris / réservé / disponible


Histoire
Créé lors de la fondation d'Abalessa, le camp accueille tous les voyageurs passant par la ville, qu'ils désirent s'y installer ou juste se reposer avant de reprendre la route. Il a son propre marché, où les commerçants de la Cité viennent régulièrement s'approvisionner pour certaines denrées rares, mais aussi ses propres champs et pâturages afin d'assurer l'alimentation de sa population.

Intrigue en cours
Les demandes de citoyennetés sont actuellement suspendues mais les Réfugiés peuvent toujours se rendre dans New Vegas et sur les îles.

Membres
Damien LeGoff: Responsable du Camp des Réfugiés Alexandre Astier
Maëlis Tayten: Potière Freya Mavor
Savina Hasan: Accoucheuse Noemie Lenoir



Dernière édition par Abalessa le Lun 8 Juin - 16:12, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://abalessa.forumactif.org
MessageSujet: Re: Les Réfugiés (3/3) Ven 5 Juin - 2:42


@InkFingers
Damien LeGoff
feat. Alexandre Astier

Pris/Réservé/Disponible

Je suis né le 03/02/2005 à RENNES, ce qui me fait donc 40 ANS. Je vis au CAMP DES RÉFUGIÉS, je suis VEUF, je suis ATHÉE et je m'intéresse aux idées des NEUTRES. À Abalessa je suis RESPONSABLE DU CAMP DES RÉFUGIÉS. Je parle FRANÇAIS, ANGLAIS, ARABE, KRIO.
Informations
Il s'engage dans l'humanitaire après l'obtention de son bac en 2023 et part en Sierra Leone où il intègre un centre de soins dans la capitale.
Le pays se remettant de la guerre civile, de nombreux problèmes sont encore présents, dont le chantage sur les centres humanitaires par des mercenaires. Il est plusieurs fois menacé de mort s'il ne se plie pas à leurs règles et blessé par balle à l'épaule en 2025 pour avoir protégé un stock de médicaments destiné aux enfants du quartier.
Une partie du bâtiment où il se trouve s'effondre lors du Changement et il est pris dans les gravats. Il n'en sortira que plusieurs jours plus tard, alors que les inondations commencent à submerger le secteur. Mis à part une jambe blessée, il s'en sort sans trop de dommages et aide à l'évacuation de la population vers une zone plus sûre au nord.
Face cette situation de crise, il prend la direction du camp avec plusieurs de ses collègues pour essayer de limiter les dégâts présents et futurs. De nouveaux séismes détruisent le camp de réfugiés quelques mois plus tard et ils décident de remonter vers Conakry, d'autres réfugiés se joignant à eux sur le chemin.
Ils arrivent sur un champ de ruines et s'unissent aux survivants sur place pour aider à sauver un maximum de matériel, denrées et personnes avant de reculer dans les terres. Il prend la direction d'un groupe chargé des recherches dans un quartier pauvre et y rencontre la personne avec qui il se mariera quelques mois plus tard, au début de l'année 2028.
Alors que les débuts d'une ville post-Changement commencent à s'ériger, une coulée de boue emporte une partie des habitations précaires, suivie d'une épidémie qui décime la moitié de sa population, dont son conjoint. Il suit le reste des survivants dans une nouvelle errance qui les mène jusqu'à Bamako qu'ils atteignent mi-2029, mais ils sont chassés par les habitants qui ne veulent pas d'autres bouches à nourrir.
Le chemin reprend à travers le Mali jusqu'à Tombouctou. Dans les décombres, il entend parler d'un autre camp installé dans une oasis au nord de Tombouctou et les rejoint avec le reste de son groupe en 2030.
Lors du Second Exode, il se joint au convoi jusqu'à Abalessa. Mais au lieu de s'installer en ville, il choisit de rester du côté Réfugiés afin d'aider ces derniers lors de leur passage ou pour leur future intégration en ville.
Il est nommé Responsable du Camp des Réfugiés en 2043 et est le seul Réfugié à pouvoir entrer dans la cité.
Juste - Dévoué - Responsable - Vigilant - Rationnel

Fataliste - Abrupt - Rigide - Avare - Secret

Safia Khalouani - L'inimité : Damien n’apprécie pas la jeune femme, et il lui fait bien comprendre à chacune de leurs entrevues. Pour lui, la jeune femme n’est pas dévouée à la cause des Réfugiés mais aux intérêts de sa famille et à sa place dans la politique de la Cité. Sentiment qui s'est accentué ces derniers temps, il sent qu’elle est préoccupée par la vengeance et que le bien-être des Réfugiés passe largement après.
Nyssa Kamara - La bonté : Il a connu la jeune femme à Tombouctou. Alors qu’il tentait de délivrer quelques malheureux des décombres, Nyssa l’a aidé, sans prononcer le moindre mot. Ils ne se connaissaient pas mais ils ont œuvré ensemble pour le bien de tous. Il reconnait la force de caractère et la bonté de la jeune fille. D’ailleurs, il arrive à Nyssa de lui remettre certaines de ses prises, à prix d’ami.
Maëlis Tayten - L’innocence : Il ne s'était jamais vraiment soucié de la jeune fille, s'adressant plutôt à sa mère depuis leur arrivée au camp. À la mort de cette dernière, il a naturellement proposé à la jeune fille de l’héberger le temps qu’elle trouve quelque chose. Rien à faire. Il apprécie cette jeune tête de mule et passe la voir régulièrement, car il sent que certains pourraient se jouer de sa bonté naturelle et de sa naïveté.
Samra Jihan - La protégée : Il l’a tout de suite prise sous son aile quand elle est arrivée au camp, ayant pitié de cette jeune femme qu’il a hébergée et réalimentée. Il l’aide à sortir de sa coquille et la voit devenir citoyenne puis intégrer le corps des Archivistes. Il sait qu’elle lui cache des choses, il sait aussi que son attitude désinvolte avec les hommes n’est qu’une façade, il n’aime pas trop cela et la sermonne de temps en temps, mais il aime la voir sourire.



Dernière édition par Abalessa le Dim 28 Juin - 14:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://abalessa.forumactif.org
MessageSujet: Re: Les Réfugiés (3/3) Ven 5 Juin - 2:42


@InkFingers
Maëlis Tayten
feat. Freya Mavor

Pris/Réservé/Disponible

Je suis née le 07/02/2026 à PUERTO DEL CARMEN, ce qui me fait donc 19 ANS. Je vis au CAMP DES RÉFUGIÉS, je suis CÉLIBATAIRE, je suis {RELIGION LIBRE} et je m'intéresse aux idées des FILS DE GAÏA. À Abalessa je suis POTIÈRE. Je parle ALLEMAND, FRANÇAIS, ARABE, NOTIONS DE TAMAZIGHT.
Informations
Originaire de Berlin, sa mère, enceinte de sept mois, est en vacances à Lanzarote (Îles Canaries) avec ses deux sœurs lorsque le Changement arrive. Évacuée à Puerto Del Carmen, elle perd les eaux et accouche de sa fille alors que les volcans entrent en éruption. Elles sont ensuite transportées sur le continent, dans la ville de Tan-Tan au Maroc, où elles s'installent le temps de reprendre des forces.
Ne pouvant pas rejoindre son pays d'origine, elle est élevée par sa mère et ses tantes dans la ville. On lui diagnostique un glaucome en 2029, qui la prive d'une partie de son acuité visuelle et la rendra aveugle à terme. Ne pouvant pas être soignée à cause du peu de moyens disponibles, les médecins ralentissent néanmoins l'évolution en prescrivant des collyres et pommades. Bien que les traitements soient douloureux et n'arrangent pas vraiment sa vision, elle apprend à vivre avec ce handicap.
Elle déménage avec sa famille en 2031 pour aller plus à l'est, dans la ville de Tinduf en Algérie, où des rumeurs disent qu'il y aurait beaucoup de travail. Une de ses tantes se noie lors de la traversée de l'Oued Draa, et sa mère est blessée par un éboulement peu avant leur arrivée en ville et garde un léger handicap.
Elle n'apprend pas à lire comme les autres enfants, mais développe rapidement une grande mémoire sonore, spatiale et tactile pour apprendre à se déplacer le plus efficacement possible. Elle profite aussi de la vue qu'elle possède encore pour capturer les images et paysages autour d'elle.
En 2038, sa tante succombe à une épidémie foudroyante qui manque d'emporter sa mère et elles partent de la ville presque entièrement décimée. Elles traversent le désert avec une caravane et atteignent finalement Ain Salah fin 2039 où elles s'installent.
Elle sympathise avec les femmes des familles voisines qui lui apprennent la poterie et commence à vendre ses productions en 2041. Sa vue est déjà réduite de moitié mais ça ne semble pas lui poser de problèmes.
De violentes tempêtes de sable qui durent des mois forcent les habitants à prendre la route du sud à travers le désert et les zones rocheuses. Ils s'arrêtent dans les rares oasis qu'ils croisent mais la nourriture commence à se faire rare et la population est rationnée. Seul un tiers parvient jusqu'à Tamanrasset en 2043, et une partie est orientée vers Abalessa. Elle rejoint la jeune cité avec sa mère et s'installe dans le Camp des Réfugiés où elle reprend la poterie tandis que sa mère vend ses produits sur le marché du camp.
Sa mère tombe gravement malade et meurt très rapidement malgré l'aide des médecins de l'Hôpital en 2044. Elle décide quelques mois plus tard de faire une demande de citoyenneté, qui allait enfin être acceptée lorsque l'Antinea est retrouvée morte.
Courageuse - Souriante - Débrouillarde - Intuitive - Douce

Craintive - Complexée - Hésitante - Routinière - Perfectionniste

Damien LeGoff - L'ours : Suite à la mort de sa mère, il est venu lui proposer d'habiter chez lui le temps qu'il lui trouve une famille pour l'aider, mais elle a refusé. Depuis il passe la voir presque tous les jours sous divers prétextes et elle fait semblant d'être étonnée de ses visites, même si elle a appris à reconnaître le bruit de ses pas et l'entend toujours arriver.
Oriana Lee - La tornade : Elle a tout de suite adoré la jeune fille et son caractère entier, mais surtout leurs longues discussions sur tous les sujets possibles et imaginables. À force de lui parler de la Cité et de Stonehenge, Oriana a finalement réussi à la faire céder et l'a aidée à faire sa demande de citoyenneté. Elle a hâte que les demandes puissent être à nouveau acceptées pour pouvoir vivre avec son amie.
Issa Tewelde - Le prétendant : C'est un garçon gentil et agréable avec qui elle aime passer du temps mais il a tendance à être un peu trop insistant dans ses tentatives pour la séduire. Non pas qu'elle n'apprécie pas l'attention, ou lui d'ailleurs, c'est juste que pour le moment elle n'a pas le temps et préfère se concentrer sur son travail. C'est ce qu'elle lui dit en tout cas.



Dernière édition par Abalessa le Dim 5 Juil - 13:13, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://abalessa.forumactif.org
MessageSujet: Re: Les Réfugiés (3/3) Ven 5 Juin - 2:43


@InkFingers
Savina Hasan
feat. Noemie Lenoir

Pris/Réservé/Disponible

Je suis née le 15/06/2013 à CHYPRE, ce qui me fait donc 32 ANS. Je vis au CAMP DES RÉFUGIÉS, je suis CÉLIBATAIRE, je suis ATHÉE et je m'intéresse aux idées des FORDISTES. À Abalessa je suis ACCOUCHEUSE (officiellement) et on me connaît aussi en tant que DOIGTS DE FÉE. Je parle GREC, ARABE, ANGLAIS, NOTIONS DE FRANÇAIS.
Informations
Savina est née sur le sol chypriote, fille unique dans une famille discrète, et a une vie banale dont elle garde peu de souvenirs marquants jusqu’au Changement qui a ravagé son île en la faisant plier sous les intempéries. Ses parents migrent vers le sud et sacrifient toutes leurs économies à un passeur peu recommandable dans le but de prendre un bateau vers l’Afrique qui, parait-il, serait encore relativement épargnée. Mais les passagers sont abandonnés en pleine mer, sans alimentation, avec un navire qui s’échoue au large de l'Égypte. La mère de Savina ne survit pas à la traversée, et le père se retrouve seul avec l’enfant sur les bras. Un père peu doué pour la douceur et la tendresse, surtout en ces circonstances.
La solidarité des Égyptiens est étonnante, mais hélas, deux ans après, des épidémies se déclarent, et il devient vital de s’éloigner de ces côtes. Une caravane part vers le Sud, direction le Soudan, où ils se stabiliseront jusqu’en 2035.
Son père se débarrasse de son éducation en la confiant aux femmes du camp. Avec elles, Savina apprend l’arabe et l’anglais, elle apprend à se défendre, élevée comme un garçon par son père, mais s’attache aussi aux femmes-médecins du camp. Elle a beau être un vrai garçon manqué, les femmes comprennent qu’elle a soif de connaissance et elles lui apprennent l’art de l’accouchement. Elle observe, sert de petites mains. Dans ce monde, il n’est jamais trop tôt.
Puis un nouveau déchaînement des éléments emportent son père en 2035. Savina sera prise en charge par les femmes, mais elle devient terrifiée par les éléments et l’orage en particulier. La migration leur fait traverser le Tchad, où la caravane est attaquée par des bédouins en 2037. Pour la première fois, elle assiste à des viols sur les femmes et aux meurtres sanglants sur les hommes. Une nuit d’horreur, cachée étonnamment par une toute jeune femme bédouine, incapable de bouger.
Au petit matin, les bédouins relâchent, sans eaux ni nourriture ni bien, leurs victimes sur les vastes plaines. Savina préfère encore mourir en errance que rester là. Admirant le courage de cette "enfant" qui l’a cachée, dégoûtée par les actes des hommes, elle prend en haine le "sexe fort". Quelques semaines après cela, plusieurs femmes se découvrent enceintes. Si certaines décident de garder le bébé, ce n’est pas le cas de toutes. C’est alors le baptême du feu pour Savina qui apprend sur le tas l’art de l’avortement. Avec des instruments peu hygiéniques ou des herbes rendant les parturientes très malades – certaines mourant en les ingérant – elle procède à ses premiers avortements.
S’en suit une année d’errance à travers le désert, avant d’arriver au nord du Niger en 2038. Avortements, accouchements, rencontre avec des Touaregs avec qui ils restent quelques temps, elle n’arrive pas à se séparer de "sa" caravane, et ensemble, repartant vers l’Algérie, ils vont atteindre Abalessa en 2043.
Elle y parfait ses talents d’accoucheuse mais aussi d’avorteuse dans le plus grand secret. Elle affiche un mépris ostentatoire des hommes et du contact physique avec eux après ce qu’elle a vu, mais elle demeure extrêmement proche des femmes. Au point de les aimer elles. Elle se souvient de la médecine de l’Ancien Monde et elle rêve d’hygiène, de médicaments, de véritables hôpitaux pour les femmes.
Elle adhère aux idées des Fordistes car elle voit clairement la nature comme leur ennemie, même si elle est fière de ce système qui place une femme au sommet de la "hiérarchie". Elle n’a jamais fait de demande pour devenir Citoyenne, mais elle œuvre et intrigue en secret pour ses prétendantes favorites.
Loyale (envers les femmes) - Généreuse - Souriante - Dévouée - Altruiste

Acerbe - Misandre - Secrète - Manipulatrice - Intrigante

Lysa West - La complice : On ne cache rien à la Luciole, c’est une règle d’or. La couturière a percé le secret de la jeune réfugiée. Elle aurait pu l’exposer au grand jour mais elle a trouvé bien mieux pour servir ses intérêts. Dans un échange de bons procédés, Lysa peut lui orienter certaines patientes, en échanges de noms. Elle est ainsi au courant avant tout le monde de futures grossesses, d’avortements pour cause d'adultère, d’enfants nés bien avant le mariage, etc.
Nyssa Kamara - Le secret : Savina était présente tout au long de la grossesse de la jeune femme, mais aussi lors de sa fausse couche. Officiellement pour porter secours à la future maman et sauver le bébé, officieusement et pour les rares qui connaissent le secret de Savina… le doute est permis. Quelle que soit son action ce jour-là, désormais les deux femmes s’évitent d’un commun accord, tout en s’accordant des regards entendus.
Samra Jihan - L'aide du passé : Leur première rencontre remonte à 2037, au Tchad. La caravane de Savina venait d’être attaquée par des bédouins et elle a été protégée par Samra, à peine âgée de 16 ans, qui l’a cachée pendant que les hommes s’adonnaient à de bien bas sévices. Elles se sont revues un an plus tard au Niger, même si Savina a eu bien du mal à la reconnaître. Elles se croisent de nouveau au camp des Réfugiés, la chercheuse circulant tout de même dans le camp. Toutefois, Samra l’évite, pour une raison connue seulement des deux jeunes femmes.
Sajid Ahardane - Le mufle : S’il y a bien une chose que Savina déteste, ce sont les hommes qui prennent les femmes de forces. Et en seconde position, il y a les machos prétentieux, sûrs de leur charme qui vous courtisent sans tact. Comme Sajid. Le jeune homme a eu le malheur de vouloir la séduire et de lui voler un baiser, son entrejambe s’en souviendra. Depuis cet incident, tous deux ne se supportent pas et l’ambiance est à couteaux-tirés.
Joann Dowd - La régulière : Elle l'a rencontrée grâce à Lysa et la voit régulièrement, officiellement parce qu'elles sont amies. En réalité elle aide Joann à éviter certains petits désagréments qui pourraient l'empêcher de continuer son travail. Elle l'apprécie vraiment et aime sa compagnie comme sa conversation, elle ne serait pas contre plus mais sa profession la dérange un peu.

Revenir en haut Aller en bas
http://abalessa.forumactif.org
MessageSujet: Re: Les Réfugiés (3/3)

Revenir en haut Aller en bas
Les Réfugiés (3/3)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Mission : Protection du camp de réfugiés [avec Sofia Nilindra]
» La limace intersidérale - Vaisseau de réfugiés
» Alerte rouge
» mendiants syriens?
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Abalessa :: Bureau d'État Civil :: Recensement :: Registres :: Postes Vacants-